Confinement et recrutement : une corrélation (im-)possible?

Julie Delcourt 23 mars 2020 0 Comments

A

u regard de l’épidémie de coronavirus et des mesures restrictives imposées, on pourrait penser que les recruteurs, eux aussi, sont concernés par le chômage temporaire. Confinement oblige, ils ne rencontrent plus leurs candidats potentiels. Pourtant, ils peuvent déjà établir un lien avec ceux-ci et réaliser quelques tâches qui leur permettront d’avancer dans leur processus de recrutement.

Actuellement, les rassemblements de personnes sont annulés mais les e-rencontres, les e-apéros, entre autres, ne le sont pas. Au contraire, ils sont en pleine effervescence. Pourquoi ne pas utiliser cette communication digitale pour entrer en contact avec vos candidats ? Utilisez WhatsApp, Skype ou encore FaceTime, des applications grand public, connues de tous qui fonctionnent très bien. Les rencontres sont interdites mais pas l’échange virtuel.

Si vous travaillez depuis chez vous, profitez-en pour réaliser des tâches plus rébarbatives, comme par exemple, la lecture et le tri de CV. Vous pourrez les alterner avec différentes activités extra-professionnelles (aller prendre l’air, cuisiner, faire le ménage, écouter de la musique, etc.). Ce qui vous permettra de vous reconcentrer par la suite sur votre travail, avec la même précision initiale.

Familiarisez-vous avec tous les logiciels qui participent à la réalisation de vos tâches en confinement. Ces outils seront très certainement amenés à faire partie de votre quotidien par la suite, quelques années plus tard. Alors exercez-vous déjà aux appels vidéo et aux messageries instantanées.

Recruter en ligne présente toutefois des limites. Les entreprises ne s’engageront jamais à embaucher un individu qu’elles n’ont jamais rencontré. Les visioconférences ne remplaceront jamais non plus un entretien physique. Elles constituent surtout un gain de temps dans le processus de recrutement, juste avant l’étape de la prise de décision de travailler ensemble ou non. Avec des interactions en ligne, il est possible de maintenir un lien, d’informer les candidats, avant de les rencontrer physiquement après le confinement.

Pour l’instant donc, dans le processus de recrutement, rien ne s’interrompt, des relations confortables se nouent, les rencontres réelles seront quant à elles programmées plus tard.

La situation actuelle selon Emmanuel Stanislas, fondateur d’un cabinet de recrutement, pourrait également amener à des processus rallongés. « Avant de décider d’embaucher quelqu’un, ou avant de rejoindre une entreprise, candidats et recruteurs préfèreront attendre d’être fixés sur l’évolution de l’épidémie et sur son impact potentiel pour l’économie. Une crise pourrait conduire des organisations à renoncer à un certain nombre de recrutements. Mais la plupart continuent à recruter. Celles qui ne le font pas concrètement ont juste mis leurs process sur pause. »

En conclusion, voyez le confinement comme une occasion, un moment pour étudier des propositions et entretenir des liens avec de futurs candidats. En revanche, inutile d’imaginer prendre une décision d’embauche dans ces conditions.

AboutJulie Delcourt

Laisser un commentaire